30/06/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

La désignation du candidat unique de la CFD ajournée

Le lundi 21 avril 2003, la CFD devait choisir parmi les quatre leaders déclarés à la candidature unique leur candidat pour affronter le dictateur Eyadéma le 1er juin 2003, mais la candidature tardive de Dahuku Péré contraint la coalition à ajourner sa décision.

La coalition des forces démocratiques (CFD) fait face à un véritable imbroglio. En effet, selon la procédure retenue par la coalition, les candidats à la candidature doivent d’abord manifester leur intention. C’est ainsi que la CFD a enregistré les intentions de candidature de Me Yawovi Agboyibo du Comité d’action pour le renouveau (CAR), d’Edem Kodjo de la Convention patriotique panafricaine (CPP), de Zarifou Ayéva du Parti pour la démocratie et le renouveau (PDR) et de Léopold Gnininvi de la Convention démocratique des peuples africains (CDPA). Par la suite, les partis devaient proposer le profil du candidat idéal. Au terme de ces étapes, la CFD a fixé la date butoir du 21 avril 2003 pour se prononcer sur le futur candidat. Cette démarche et ces procédures ont semblent-ils marginalisé « les petits partis » et surtout le chef de file des rénovateurs, Dahuku Péré, qui doit faire face à des critiques orientées dans la presse… Cependant, faisant fi de toutes ces manœuvres, Dahuku Péré serait sur la ligne de départ pour l’investiture aux futures élections présidentielles. Il a reçu le soutien explicite de Abi Tchessa du PSR (membre de la CFD) pour la candidature unique. L’enjeu d’une telle candidature Péré est, selon ses promoteurs, de mettre à la tête de l’Etat un homme humble qui assurerait une transition, « passage obligé vers la démocratie ». A la lumière de toutes ces péripéties, la CFD est dans une impasse et fait les frais d’une stratégie de court terme dans laquelle voulait la confiner le RPT. Au regard de la situation actuelle, l’UFC semble être confortée dans ses positions et sa stratégie, car, selon ce parti « le problème du candidat unique ne devait pas constituer la solution aux forfaitures du RPT et de son chef, mais il constituait un problème à régler en aval.»

Enfin, pendant que la CFD tarde à désigner son candidat, tout est prêt pour la campagne de Gnassingbé Eyadéma, candidat à sa succession: affiches, posters, tee-shirts. Le slogan choisi par le RPT est « Eyadéma, homme de paix, le meilleur choix c’est la continuité dans la paix.»

La rédaction letogolais.com