18/08/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Le Togo expulse un diplomate français, Paris réplique

Reuters – 08/12/2009 – Le Togo a demandé le départ du premier secrétaire de l’ambassade de France à Lomé, en lui reprochant des « activités incompatibles avec son statut », annonce le ministère français des Affaires étrangères.

Ancienne puissance coloniale de ce pays d’Afrique de l’Ouest, la France a immédiatement répliqué en demandant le départ d’un diplomate de l’ambassade du Togo à Paris et en exprimant son incompréhension.

« Nous sommes attachés, comme la communauté internationale, à la stabilité et à la consolidation de la démocratie du Togo, dans la perspective des élections présidentielles de 2010 », a dit un porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Bernard Valero, dans un communiqué.

Eric Bosc, le diplomate français expulsé, était chargé du « suivi de la politique intérieure », dit le ministère, qui ajoute qu' »il n’a jamais outrepassé sa mission, faisant preuve d’un grand professionnalisme dans ses contacts avec tous les partis légaux ».

Le ministère n’a pas commenté l’information selon laquelle il lui serait reproché des contacts avec l’opposition, et notamment avec Kofi Yamgnane.

Ce Franco-Togolais qui fut secrétaire d’Etat à l’Intégration sous François Mitterrand de 1991 à 1993 et député socialiste du Finistère de 1997 à 2002 est candidat à l’élection présidentielle de l’an prochain dans son pays d’origine.

Le président Faure Gnassingbé remet en 2010 en jeu le mandat présidentiel conquis en 2005, après la mort de son père Gnassingbé Eyadema, qui était au pouvoir depuis 1967.

Kofi Yamgnane a estimé que cette expulsion démontrait que sa démarche faisait peur. « Du ricanement, on est passé à la prise de conscience du danger et on est passé ensuite à la peur, et de le peur à la panique aujourd’hui », a-t-il dit sur France Info.

« Franchement, aller accuser un diplomate français d’être ami avec un homme politique franco-togolais, ça n’a aucun sens. »