08/08/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Les législatives à nouveau reportées au Togo

APA-Lomé (Togo) La Commission électorale nationale indépendante (CENI) du Togo a publié jeudi soir de nouvelles dates pour le recensement électoral, ce qui du coup signifie le report de l’élection législative initialement prévue pour le 05 août.

« Après concertation avec le gouvernement, les opérations de recensement sont prévues du 16 juillet au 17 août 2007 », a déclaré Tozim Potopéré, le président de la CENI, cours d’une conférence de presse.

Le recensement et l’affichage des électeurs avaient été initialement programmés du 08 juin au 09 juillet 2007.

Au départ, annoncées pour le 24 juin 2007, les élections législatives avaient été reportées, une première fois, au 5 août, la Commission invoquant des contraintes techniques, logistiques, financières et humaines pour suggérer le changement de date.

L’échéance proposée avait été mise en doute par des organisations de la société civile, dont le Groupe de réflexion et d’Action pour le Développement et la Démocratie (GRAD) et le principal parti de l’opposition, l’Union des forces de changement (UFC).

C’est peut-être ce qui explique la prudence dont fait montre la CENI, qui, tout en réaménageant le calendrier du recensement électoral, s’est abstenue de fixer une nouvelle date, dans sa communication de jeudi.

Son président, Tozim Potopéré, explique : « La CENI n’a pas encore voulu fixer une nouvelle date des élections, parce qu’elle veut observer le début du recensement électoral ce qui lui permettrait sans difficultés de donner une date qui sera mieux respectée et bien exécutée ». Il s’agit pour la structure qu’il dirige, de tout mettre en œuvre, pour avoir des élections transparentes et crédibles.

Le nouveau chronogramme du recensement prend en compte le déploiement du matériel électoral qui a commencé mercredi, suivi de la formation des membres des commissions électorales locales indépendantes (CELI), des membres des commissions des listes et cartes (CLC) et des opérateurs de saisies chargés gérer les inscriptions des futurs électeurs. .

Selon le président de la CENI, il n’y aura plus de ratés dans le processus électoral au Togo.

NT/ib/APA