28/06/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Manifestation le Dimanche 8 Mai 2005 à 14h Place de la République

Communiqué
Le Comité de Soutien au Peuple Togolais et Survie Paris Ile de France appellent à manifester,

Dimanche 8 Mai 2005 à 14h,
Paris place de la République

****

Chirac tue l’espoir au Togo

Le 24 avril 2005 restera un jour sombre dans l’histoire de l’Afrique. Une fois de plus, les aspirations légitimes d’un peuple ont été foulées au pied avec la participation active de l’Etat français.
Abandonné par toutes les Institutions Internationales, le peuple togolais ne devra-t-il compter que sur lui-même?

Après la confiscation des indépendances grâce à l’installation d’un système néocolonial, la Françafrique, le hold-up électoral au Togo destiné à imposer Faure Gnassingbé constitue la nouvelle étape des dictatures héréditaires en Afrique.
Hier, la France a commandité les assassinats d’Olympio, de Lumumba, de N’Gouabi, Bono, Nyombé ou encore Sankara. Aujourd’hui elle parraine les fils des dictateurs. Dès qu’un responsable africain privilégie l’intérêt de son peuple, il est éliminé.

Le pouvoir en place au Togo, avec le soutien de l’Etat français et la caution de la Communauté Economique Des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO, dont les observateurs ont été financés par l’Union Européenne- Bénin, Burkina Faso, Cap Vert, Côte d’Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Libéria, Mali, Niger, Nigéria, Sénégal, Sierra Leone, Togo) a truqué les élections.
L’Union Africaine, l’Union Européenne et l’ONU ont gardé le silence et refusé d’intervenir : Toutes les violations des droits humains (tueries, viols, disparitions, passages à tabac et arrestations arbitraires suivi de l’exode de milliers de togolais) les ont laissés indifférents.
Le traitement médiatique de tels drames humains retentit différemment selon que l’on soit en Europe ou en Afrique : Y aurait-il deux poids, deux mesures?

Ce qui est en jeu aujourd’hui au Togo, c’est l’auto- détermination des peuples et la liberté de choisir leur avenir.
C’est pourquoi nous apportons notre soutien au collectif des associations de la société civile et des organisations syndicales du Togo ainsi qu’à la coalition de l’Opposition.
Nous exigeons une réelle transparence de la politique africaine de la France :
– La dissolution de la cellule africaine de l’Elysée
– La révélation publique des accords secrets de défense entre les Etats français et africains.
– Une commission d’enquête sur les exactions et violations des Droits de l’Homme par l’Etat français en Afrique.

Nous appelons à manifester dimanche 8 Mai 2005 à 14h,
à Paris, place de la République.

info@soutientogo.org 06 18 42 31 71

www.soutientogo.org