05/12/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Mise au point de l’UFC suite à la rencontre entre une délégation de la Coalition et Faure Gnassingb

COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’UFC

Deux partis membres de la Coalition, l’ADDI et l’UFC, n’ont pas pris part à cette démarche. A aucun moment, l’UFC n’a donné mandat ni au Coordinateur général, ni à la délégation des quatre partis politiques, pour représenter la Coalition.

L’UFC pour sa part, tient à exprimer aux populations togolaises, la position ci-après :

Dans le contexte actuel où les autorités de fait n’ont aucune légitimité démocratique, l’UFC ne saurait honorer une telle invitation. Dans ces conditions, la légitimité des Institutions de l’Etat, en l’occurrence le Président de la République, ne peut procéder que d’un Accord politique entre les protagonistes de la crise née de l’élection présidentielle frauduleuse du 24 avril 2005.

En lieu en place de cette rencontre initiée par Monsieur Faure Gnassingbé, l’UFC a proposé l’ouverture d’un dialogue sérieux entre le pouvoir et Coalition, devant aboutir à cet Accord politique qui devra être garanti par la communauté internationale. C’est au cours de ce dialogue que seront identifiés et traités tous les problèmes de la Nation. Le gouvernement à former tirera sa légitimité de cet Accord politique.

L’UFC a pris ses responsabilités devant l’histoire en se démarquant de la démarche des quatre partis(CAR, CDPA, PSR, UDS).

Les partis de la coalition de l’opposition démocratique ont choisi, dans l’intérêt supérieur de la nation de rassembler leurs forces pour libérer le Togo de la dictature. Si cette stratégie d’union devait contrarier les intérêts des populations togolaises, l’UFC est prête à en tirer les conséquences le moment venu.

Pour le Bureau National, Le Président National,

Gilchrist OLYMPIO