12/07/2024

Les actualités et informations générales sur le Togo

Pour une mission internationale d’explication de la coalition

TRIBUNE LIBRE

Depuis le debut de la crise, et compte tenu des urgences a gerer sur le terrain avant et pres les elections precipitees puis baclees, l’opposition n’a pas eu le temps d’organiser DE SA PROPRE INITIATIVE une mission aupres des acteurs et institutions internationales impliques dans la crise togolaise.

Apres le rejet categorique de la plateforme qu’elle a proposee a Faure et la nomination de l’homme du parti charniere, Edem Kodjo, a la primature, il importe maintenant de prendre un peu de recul et de prendre le regime sur le terrain ou il a excelle: les milieux
d’influence exterieurs.

Pourquoi cette demarche?

1. Cette tournee permettra non seulement de renouer le dialogue et avec la diaspora qu’on dit en dephasage avec les realites du terrain, restaurer la confiance et reserrer les rangs d’une mouvance democratique togolaise diversifiee mais fortement opposee a la
confiscation du pouvoir par le RPT et une frange de l’armee.

2. Elle permettra aussi et surtout d’echanger avec les institutions etrangeres et internationales a rencontrer, et de leur justifier le bien fonde des termes de la plateforme proposee, leur prouver que l’opposition ne constitue aucune menace a leurs interests et a la paix regionale et mondiale, et que les togolais meritent bien un meilleur traitement.

Pour ce faire, au lieu de se lancer dans des hypothetiques discussions vaines sur l’entree ou non dans un gouvernement de pacotille qui n’a pas le mandat requis pour regler en profondeur les problemes generes par l’entetement du regime et les incoherences des mediations non desinteressees, il faut que la coalition s’explique directement avec les gouvernements etrangers et institutions internationales dont le poids est determinant dans la politique interieure du Togo.

Ce sont ces milieux qui ont porte ce regime, et aupres de qui Faure a negocie son passage force. C’est sur ces acquaintances que Edem Kodjo compte pour obtenir des soutiens et appuis. Pourquoi ne pas jouer (enfin !) sur leur terrain? Ces milieux comme on l’a remarque, ne sont pas unanimement pour l’etouffement de la democratie et de l’etat de
droit au Togo. A la Coalition de se faire des entrees et des sympathies
par des rencontres directes.

Les conditions de mise en oeuvre et de reussite:

1. Aucun des 6 partis de la Coalition n’engage de discussions prealables avec Edem Kodjo, ou si c’est deja engage les suspendre immediatement et publiquement
2. La plateforme presentee a Faure sera le seul document de travail des delegations respectives
3. La composition et la repartition seront representatives des composantes de la coalition, renforcees par des delegues de la Societe Civile et la Diaspora
4. L’elaboration rapide d’un budget consequent pour les missions
5. la collecte immediate de fonds pour les missions.

Une liste provisoire des pays a visiter peut comprendre:

– Senegal, Lybie, Afrique du Sud et siege de l’UA a Addis
– Allemagne, Grande Bretagne, Belgique, Luxemburg, France, Italie, le
Vatican
– Etats Unis (Washington, New York), Canada, Bresil
– Japon, Chine, Inde.

Je laisse le soin aux responsables de la coalition de reamenager cette liste et de savoir choisir les personalites au SOMMET et le cercles de lobby qu’ils doivent tout faire pour rencontrer. Encore faut-il qu’ils commencent DES A PRESENT les demarches en consequence.

LA STRATEGIE UNITAIRE DOIT ETRE DE RIGUEUR SINON C’EST VOTRE GLAS POLITIQUE QUI SONNE! Vous meritez bien mieux.

Vive la democratie au Togo

Traugott Kalinto
Paris