18/06/2024

Les actualités et informations générales sur le Togo

Présidentielles togolaises : La Raddho recommande l’annulation du scrutin

À la suite des élections togolaises du 24 avril dernier, la Rencontre africaine pour la défense des droits de l’Homme (Raddho) a publié, hier, un rapport d’une dizaine de pages dans lequel il recommande l’annulation du scrutin et exprime le souhait d’urgence de voir la Cedeao convoquer un sommet extraordinaire pour se pencher sur la situation de ce pays.

Alioune Tine, secrétaire exécutif de la Raddho, et ses camarades indiquent que “ l’action de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) a été tellement négative qu’elle porte les risques réels d’une grave crise institutionnelle ”.

La Raddho poursuit : “ on a assisté à un précédent dangereux en matière d’observation d’élections par une institution sous-régionale dont l’impartialité est apparue très problématique ”. Selon l’Ong, la Commission de l’Union africaine doit sortir de sa réserve pour s’investir concrètement dans la crise togolaise.

Faisant le bilan des élections, la Raddho annonce que le nombre de morts a tourné autour de 50 personnes et plus de 100 blessés. Elle précise également que le nombre de réfugiés dans les pays de la sous-région (Bénin, Ghana, Burkina Faso et Sénégal) s’élève à 21.000 personnes. Revenant sur les rencontres avec des personnalités togolaises dont les candidats Bob Akitani et Faure Gnassingbé, vainqueur du scrutin, la Raddho indique qu’elle a fait part, respectivement à ces dernières, ses vives préoccupations par rapport aux fraudes massives et aux difficultés relatives au dialogue politique et à la sortie de la crise au Togo.

En conclusion, la Raddho souhaite l’urgence de la tenue d’un sommet extraordinaire de la Cedeao pour se pencher rapidement sur le Togo. Elle recommande que l’élection du 24 avril soit purement et simplement annulée. A défaut, elle demande qu’un gouvernement d’union, de transition et de partage du pouvoir soit installé pour créer une véritable synergie nationale à même d’engager une véritable dynamique de transformations et de réformes en profondeur.

ABDOULAYE THIAM