04/12/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Réaction à l’interview de M. GNININVI

Cher Rédacteur,

Puisque vous nous offrez la possibilité de réagir à cet article, permettez que je vous adresse les réflexions suivantes sur un point de l’interview :

1- Votre question relative à la polémique sur la représentativité des partis est paradoxale et absurde, puisque la concurrence politique et le multipartisme, même s’il faut relativiser cette expression chez nous, impliquent que certains partis ont une meilleure représentativité que d’autres, et que le poids politique de certains partis est plus grand que celui des autres. C’est l’essence même de la démocratie représentative qui consiste dans la compétition électorale et la constitution de fiefs électoraux. D’ailleurs, au Togo, vous pourrez apprendre que depuis la lutte pour l’indépendance, des partis politiques avaient des fiefs qui ne recouvraient aucune limite ethnique ou régionale. Certes, l’épisode de la dictature et du parti unique ont mis sous le boisseau la représentativité des partis. Pour cause… Du reste, notre parti dont les principes procèdent de la lutte des pères de l’indépendance et de l’Ablodé a d’une certaine manière hérité de cettte légitimité historique. En outre, ce qui confère une plus grande représentativité à notre parti, c’est la constance dans la lutte pour le changement, et la libération du Togo de la dictature qu’il subit depuis 40 ans.
Néanmoins, s’il est vrai qu’il n’existe pas dans notre pays de baromètre objectif pour mesurer la représentativité des partis, je vous renvoie aux motifs invoqués par M. Gnininvi pour se désister lors de la campagne présidentielle de juin 2003 et apporter son soutien au candidat du palmier, celui de l’UFC.
Avec raison, M.Gnininvi évoque le mot de Soyinka, à savoir  » le tigre ne proclame pas sa tigritude… ». Mais, nous ne faisons pas que de l’esbroufe, nous oeuvrons pour un changement au Togo, sans bruit et sans fureur. Ce credo, nous l’affirmons sans cesse…Mais, il n’interdit pas à d’autres d’oeuvrer différemment et d’apporter du bonheur à nos compatriotes. Au demeurant, n’est-ce pas cela la démocratie:la pluralité des valeurs, des idées et des options qui s’offrent à des gouvernés. Mais, toutes visent au bien-être de chacun. Tant mieux dirai-je!

Isaac Tchiakpe,
UFC France

P.S. je vous prie de publier ce commentaire comme réaction à l’interview