01/10/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Synergie-Togo: Communiqué relatif à la 3° conférence du 17 octobre à Paris

COMMUNIQUÉ DE PRESSE N°3 du 20/10/2009

Conférence du 17 Octobre 2009
– « VRAI RESTITUER » –
Palais Bourbon- Salle Colbert

La dernière conférence de la trilogie Objectif 2010 : « Mieux voter, Bien compter, Vrai restituer » relative au processus électoral s’est tenue au Palais Bourbon le samedi 17 Octobre 2009.

Après le discours d’ouverture du Président de Synergie-Togo, le Secrétaire Général du RPT, retenu à l’étranger pour des raisons indépendantes de sa volonté a pu, grâce aux moyens modernes de communication, exprimer son regret de ne pouvoir participer directement aux travaux. Il a adressé aux participants ses salutations et souhaité que les travaux se déroulent dans un cadre d’amabilité, de responsabilité et débouchent sur des résolutions pour le bien du Togo.

Le Président du groupe d’amitié France Togo, le député du Rhône Christophe Guilloteau s’est adressé à l’assistance. Il a mentionné le double symbole que représente la salle Colbert à la fois haut lieu de la démocratie puisque c’est la salle de réunion du groupe parlementaire UMP, et portant le nom d’un illustre architecte du développement économique de la France.

Les interventions des partis représentés à l’Assemblée Nationale ont porté sur le thème « Restitution de la vérité des urnes : dysfonctionnements, avancées, perspectives pour 2010 ». Intervenant au nom du RPT, Mr Payadowa Boukpessi a relevé certains dysfonctionnements historiques et des avancées notables qui se sont déjà matérialisées dans l’organisation des élections législatives de 2007.

Les intervenants ont insisté sur la nécessité, pour opérer un saut qualitatif dans la restitution des résultats des élections au Togo dès 2010 :

– de sensibiliser les militants des partis politiques à la non violence ;

– d’inciter les populations à prendre conscience de ce que l’accession au pouvoir par la voie d’élections libres et transparentes constitue pour le pays, à la fois un gage de respect, de légitimité, de souveraineté et de confiance et l’unique façon de favoriser le développement économique ;

– de veiller à ce que chacune des institutions parties prenantes à la restitution des résultats et à la gestion du contentieux électoral soit consciente de sa mission qui est d’agir avec impartialité et indépendance vis-à-vis de l’Administration, du pouvoir politique et des partis politiques.

Sous le thème « vérité des urnes et éthique politique : un luxe pour l’Afrique », Mr Albert Bourgi, dans une contribution adressée à la conférence, a déploré que la dérive présidentialiste, les modifications des constitutions et la modification des critères d’évaluation des élections n’aboutissent à une perte de confiance des électeurs,qui risque d’altérer le taux de participation.

La conférence a clôturé ses travaux par l’adoption d’une résolution amendée par l’ensemble des intervenants et par l’allocution du Président de Synergie-Togo. Les participants se sont félicités de la richesse et du caractère constructif des débats, empreints de sérénité et de sincérité. Ils ont tous formulé le vœu que l’esprit de dialogue sincère qui a marqué les travaux ne reste pas sans suite.

A son arrivée à Paris, Le Secrétaire Général du RPT a tenu à rencontrer l’équipe de Synergie-Togo ainsi que les représentants des autres partis politiques ayant pris part à la conférence, pour présenter de vive voix ses excuses pour n’avoir pas pu être présent lors de la conférence. Pendant cette rencontre à laquelle le CAR n’a pu assister, il a assuré à Synergie-Togo que la volonté du chef de l’état togolais, Président du RPT, est que les élections se tiennent dans un environnement politique apaisé et sans violence.

Le rapport final de la conférence sera disponible sous huitaine.

Paris le 20 octobre 2009

Karl GABA
Le porte-parole

—————————————————

Résolution n°2 portant sur les élections présidentielles de février 2010 au Togo

3e Conférence Synergie-Togo
Paris, Assemblée nationale française, samedi 17 octobre 2009

La 3e Conférence organisée le 17 octobre 2009 à Paris, dans les locaux de l’Assemblée nationale française par Synergie – Togo, Association de la société civile togolaise, conférence à laquelle ont participé de nombreux acteurs politiques togolais, ainsi que les représentants de la société civile togolaise et de la communauté internationale,

Considérant la volonté déterminée du peuple togolais de continuer à œuvrer sans relâche, en vue de l’avènement au Togo d’une société de paix respectueuse des valeurs de solidarité, de la démocratie, de l’Etat de droit et des droits de l’Homme, indissociables de l’objectif stratégique de développement économique et social du pays ;

PRENANT ACTE des conclusions des précédentes conférences organisées par Synergie–Togo, à Paris, le 14 février et le 16 mai 2009 appelant notamment :

• D’une part, à la mise en place d’un partenariat stratégique regroupant l’ensemble des forces démocratiques togolaises, de la diaspora togolaise, de la communauté internationale et des sociétés civiles togolaise et internationale ;

• Et, d’autre part, à une meilleure maîtrise du processus préparatoire des prochaines élections dans toutes les étapes, conformément aux recommandations explicitement formulées par l’Union européenne et la Francophonie à l’issue des législatives de 2007 : notamment en ce qui concerne l’environnement politique apaisé, l’actualisation du cadre légal, la garantie de la sécurité des populations avant pendant et après le scrutin, la logistique générale des élections, la mise au point des listes électorales, la campagne électorale, le rôle des médias et de la société civile, la collecte, la centralisation et le dépouillement des urnes, la proclamation des résultats et la gestion des contentieux ;

CONSIDERANT le thème de cette présente assise portant sur la nécessité, à l’issue du scrutin de février 2010, de parvenir à des résultats qui reflètent réellement la vérité des urnes ;

PRENANT NOTE des engagements répétés du Chef de l’Etat togolais, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé, de mettre tout en œuvre afin de parvenir, en 2010, à des élections transparentes et sans violence, à l’instar des pays voisins comme le Ghana ;

TENANT COMPTE de la volonté clairement affirmée de l’ensemble des forces démocratiques et de la société civile togolaise de contribuer, à l’occasion des prochaines échéances électorales, à l’émergence d’une véritable démocratie au Togo, afin de renforcer le processus de reconstruction du pays ;

LANCE UN APPEL SOLENNEL à toutes les forces démocratiques togolaises, à la diaspora togolaise, à la communauté internationale et aux sociétés civiles togolaise et internationale afin qu’elles accompagnent le Togo, avec toute la vigilance requise, dans cette phase cruciale des préparatifs des élections présidentielles de février 2010 ;

DEMANDE INSTAMMENT aux institutions et acteurs politiques togolais (président, gouvernement, assemblée nationale, Cour constitutionnelle, Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication, majorité et opposition démocratique, société civile) de renouveler leur attachement en faveur d’un scrutin libre, juste et transparent, exprimant leur adhésion, sans ambiguïté, à l’Etat de droit respectueux de la démocratie et des droits de l’Homme ;

REAFFIRME son attachement au dialogue permanent et sincère entre tous les acteurs socio-politiques afin de créer les conditions d’un climat apaisé susceptible de favoriser des préparatifs consensuels et de garantir en février 2010 une élection présidentielle libre et transparente ;

DEMANDE à la communauté internationale de continuer à accorder une attention particulière au Togo et à demeurer en permanence saisie de la situation togolaise, notamment dans le cadre des préparatifs de l’élection présidentielle de 2010, ainsi que de l’impératif de reconstruction du pays ;

FORMULE le vœu que la diaspora togolaise puisse participer, comme association de la société civile, à l’observation de l’élection présidentielle de 2010 ;

DEMANDE aux acteurs politiques togolais, sous réserve de la réalisation des actions énumérées ci-dessus devant conduire au bon déroulement du scrutin, à accepter les résultats qui sortiront de l’élection présidentielle de 2010 ;

REAFFIRME SA DISPONIBILITE à œuvrer aux côtés de toutes les forces vives du Togo afin de continuer à apporter sa contribution au processus de construction d’un Etat de droit, condition sine qua non d’un développement économique et social durable.

Fait à Paris, le samedi 17 octobre 2009,
La Conférence

SYNERGIE TOGO – 2 Rue de Lancry 75010 Paris
Tél : 06 14 88 31 21- contact@synergietogo.com – www.synergietogo.org
Association déclarée à la préfecture de Paris sous le n° 08/4443