28/09/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Togo: Eclairage sur le cheminement politique de Tavio Amorin

Aujourd’hui, il ya 16 années jour pour jour que Tavio Amorin a été assassiné alors qu’il était dans la fleur d’âge. Il avait 34 ans. Et cet assassinat politique n’a jamais été élucidé car jusqu’aujourd’hui, il n’y a pas eu de procès même si les indices concordants à l’époque laissaient croire que c’est le pouvoir dictatorial d’Eyadéma qui en était le commanditaire.

Pour la petite histoire, c’était un jeudi 23 juillet à Tokoin Gbonvié à Lomé que des policiers se sont rués sur Tavio et l’ont abattu à bout portant. Pour situer le contexte de cet assassinat, rappelons que, pendant la CNS, Tavio s’est montré, à travers ses discours et ses déclarations, très critique vis à vis de la personne même d’Eyadéma et de son pouvoir dictatorial dont le fils Faure en est l’émanation. Aujourd’hui, 16 ans après, on en est encore à s’interroger sur l’impact des idées de Tavio Amorin sur la vie politique togolaise. Aussi, une question taraude-t-elle tous les esprits: si Tavio était aujourd’hui vivant serait-il au pouvoir, dans un gouvernement dirigé par le fils d’Eyadéma? Cette question beaucoup de personnes se la posent car certains camarades de lutte de Tavio ont rejoint armes et bagages le pouvoir qu’ils ont combattu hier.

Est ce que Tavio aurait fait exception?
Est-ce Tavio avait une formation politique et des convictions assez fortes qui pouvaient le distinguer des autres? Les réponses à ces questions sont difficiles car l’intéressé n’est plus de ce monde. N’étant pas magicien ni Dieu, je ne peux non plus y répondre valablement. Mais par contre, l’important est- il de savoir si Tavio encore vivant serait au pouvoir ou de s’intéresser à l’impact que ses idées ont eu à l’époque ou continuent à avoir aujourd’hui?

Pour ma part, il est indéniable qu’à l’instar de Sankara, de Lumumba, du Dr Kwame N’Krumah, de Laurent Désiré Kabila récemment, Tavio, bien sûr, a sa modeste dimension par rapport à ses illustres prédécesseurs. Il a contribué à la lutte pour le démocratie au Togo et en Afrique. On en a pour preuve sa lutte contre la corruption en ayant par exemple refusé d’être membre des différents conseils d’administration. Son intégrité rappelle la vie de Sankara et de Lumumba. Parmi d’autres valeurs que Tavio a su incarner, il y a la défense des droits de l’homme, la bonne gestion et l’amour pour sa patrie. Ce sont là des valeurs qui doivent inspirer, aujourd’hui, les dirigeants africains. Alors Tavio, comme on l’a dit, a été assassiné dans un contexte d’impunité totale qui avait caractérisé la scène politique africaine pendant des décennies.

Hélas, aujourd’hui, la justice internationale commence à inquiéter les dirigeants africains comme dans les cas suivant : les cas Bemba et de Thomas Lubamgu pour la RDC, le cas du président Soudanais Omar Bechir, le cas de Charles Taylor, etc. Tous ces cas signalent le changement d’époque en matière d’impunité en Afrique. Malheureusement Tavio et beaucoup d’autres combattants, héros ou anonymes, ont été tués à une période où l’impunité régnait encore. C’est pourquoi, notre préoccupation d’aujourd’hui serait de faire en sorte que la justice internationale ne soit pas politisée afin que tous les dictateurs répondent de leurs actes même à titre posthume. Nous insistons pour dire que nos peuples doivent s’organiser davantage pour sanctionner les dirigeants corrompus comme ceux qui gouvernent actuellement notre cher pays le Togo et qui jouissent encore de l’impunité. Voilà ma modeste contribution à l’éclairage du cheminement politique quoi que bref de Tavio Amorin.

Vivent les idées immortelles de Tavio Amorin
Vive un Togo Libre débarrassé de l’impunité!

Maurice Mouta Wakilou GLIGLI
CERCLE DE REFLEXION KWAME N’KRUMAH
BRUXELLES/Belgique

Le 26 juillet 2008