26/09/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Togo : Jean-Pierre Fabre appelle à éviter les violences électorales

XINHUA-Lomé-22/10/2010 – Jean-Pierre Fabre, secrétaire général de l’Union des forces de changement (UFC, opposition) et candidat à l’élection présidentielle du 28 février prochain, a indiqué jeudi l’urgence pour le Togo d’éviter les violences en  » gestation » pour cette échéance électorale, au terme d’une rencontre de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) .

« Il faut faire économie des violences qui sont en gestation », a déclaré à la presse M. Fabre.

« La question essentielle n’est pas d’aller à des élections mais à de bonnes élections », a-t-il relevé, insistant que l’opération de révision électorale, qui s’est achevée le 11 janvier, est entachée d’irrégularités nécessitant sa reprise totale.

L’élection présidentielle du 28 février marque la fin du premier mandat du chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé, porté au pouvoir au terme d’un scrutin émaillé de violence en avril 2005. Elle est considérée comme un second test pour le régime de Faure Gnassingbé, après les éléctions législatives d’octobre 2007, qui étaient qualifiées de « transparentes et démocratiques » et avaient permis aux bailleurs de reprendre leur coopération, suspendue en 2003 pour « déficit démocratique ».

« Personne ne nous oblige à des élections qui vont déboucher sur la violence », a souligné M. Fabre.