05/12/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Togo : L’Anc lance un « Mémorandum » pour faire rétablir la justice

AfriSCOOP-Lomé-18/12/2010 — L’Anc (Alliance nationale pour le changement) n’entend pas du tout lâcher prise au sujet de la dénonciation de l’exclusion de 09 de ses députés du Parlement. La réaffirmation de cette volonté politique a été faite ce samedi 18 décembre, dans le cadre d’un nouveau meeting du Frac ; meeting précédé quelques heures plus tôt par l’habituelle marche à travers les rues de Lomé.

Le bras de fer Rpt-Anc relatif à l’exclusion de 09 députés de ce dernier parti de l’Assemblée nationale devrait revenir au devant des débats politiques en début d’année prochaine. A la faveur d’un nouveau meeting du Frac, les responsables de l’Anc sont revenus sur le sujet, en dénonçant au passage le défaut de soutien dont ils bénéficient de l’étranger, face à l’injustice que leur oppose le Rpt.

« La communauté internationale a observé un silence assourdissant vis-à-vis de l’expulsion des députés Anc du Parlement ! Nous n’allons pas de si tôt baisser les bras. Même au prix de notre vie. Et surtout, nous allons léguer notre lutte à nos enfants », a indiqué Patrick Boèvi Lawson, premier vice-président de l’Anc. Jean-Pierre Fabre, président du même parti précisera au cours du même rendez-vous politique : « Nous avons publié un Mémorandum pour obtenir le retour de nos parlementaires à l’Assemblée. C’est un document détaillé sur les manœuvres qui ont conduit à l’expulsion de nos députés du Parlement. Ce document a déjà été envoyé à près de 200 destinataires, membres de la communauté internationale », a renforcé M. Fabre. Tout en soulignant : « Sur le même sujet, nous avons aussi saisi la Cour de justice de la Cedeao (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest). C’est la raison fondamentale pour laquelle nous devons maintenir la pression populaire ! Loin s’en faut. Nous n’avons pas oublié le contentieux électoral du 04 mars 2010. N’oubliez pas que notre lutte est un marathon. Rendez-vous donc dans les rues le 08 janvier 2011, après deux trêves le 25 décembre et le 1er janvier 2011 ».

Au cours de cette nouvelle sortie politique, M. Fabre a saisi l’occasion pour adresser, au nom du Frac, ses « meilleurs vœux » à leurs militants et sympathisants. Seulement près de 3.000 personnes ont pris part à cette mobilisation populaire qui d’habitude attire plus de 5.000 âmes, en moyenne. L’information autour de l’appel à ce nouveau mouvement de grogne n’aurait pas été communiquée assez tôt.