28/09/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Togo: Le CAR demande la lumière sur la réalité de l’atteinte à la sûreté de l’Etat alléguée

COMITE D’ACTION POUR LE RENOUVEAU (CAR)

COMMUNIQUE DE PRESSE

Le CAR a appris à travers les médias que dans la nuit du dimanche 12 Avril 2009, des scènes de violence ont eu lieu au domicile de l’Honorable député Kpatcha Gnassingbé.

Dans un communiqué rendu public dans la journée du Lundi 13 Avril 2009, le Procureur de la République a déclaré que les services de sécurité avaient été informés d’une tentative d’atteinte à la sûreté de l’Etat qui serait en voie de préparation et que dans le cadre d’une procédure ouverte par le Parquet en vue de la vérification de ces informations, il a été décidé qu’il soit procédé à l’interpellation des présumés auteurs des faits.

Le communiqué indique que parmi ces présumés auteurs, figuraient : « certains militaires de même que des civils de l’entourage de l’Honorable député Kpatcha Gnassingbé ».

Selon les termes du communiqué, « les gendarmes chargés d’interpeller les personnes susvisées ont essuyé des tirs nourris provenant de la résidence de l’Honorable député Kpatcha Gnassingbé dans le quartier Kégué », et que : « cette situation inattendue a donné lieu à un échange de tirs entre les éléments de la garde du député et un groupe des forces de défense appelé en appui ».

Dans la matinée de ce Mercredi 15 Avril 2009, l’Honorable député Kpatcha a été arrêté et gardé à la gendarmerie pour, est-il dit, les besoins de l’enquête préliminaire.

Dans l’après midi, le Procureur de la République, dans un second communiqué, a annoncé l’inculpation de l’Honorable député Kpatcha pour : « tentative d’attentat contre la sûreté de l’Etat, groupement de malfaiteurs, rébellion, violences volontaires avec usage d’armes à feu et complicité de violences volontaires ».

Le CAR déplore les actes de violence.

Le CAR demande que toute la lumière soit faite dans les formes et délais prescrits par la loi sur la responsabilité de ces actes de violence ainsi que sur la réalité de l’atteinte à la sûreté de l’Etat alléguée, pour que les populations soient édifiées sur ce qui s’est passé.

Le CAR tient d’ores et déjà à mettre en garde tous ceux qui, par leurs agissements et manœuvres, compromettraient les chances de mise en œuvre des points de l’Accord Politique Global (APG) visant à instaurer au Togo, une stabilité politique durable et un environnement institutionnel propice au développement du pays.

Fait à Lomé, le 15 Avril 2009

Le Président National
Me Paul Dodji APEVON