05/12/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Togo: Nouvelle forfaiture et nouveau coup de force contre la démocratie

PARTI DES TRAVAILLEURS

DECLARATION :

Annulation inconditionnelle et immédiate
de la Décision n° E-018/10 du 22/11/2010 de
la Cour constitutionnelle du Togo entérinant la fausse démission de 9 députés de l’ANC à l’Assemblée nationale

C’est avec stupeur et indignation que le Parti des travailleurs a suivi l’annonce, au soir du lundi 22 novembre 2010, de la décision rendue par la Cour constitutionnelle, entérinant la fausse démission de 9 députés de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) à l’Assemblée nationale et demandant leur remplacement par leurs suppléants.
A l’imposture, la décision de la Cour constitutionnelle rajoute l’ignominie tout en discréditant les annonces fracassantes faites depuis plusieurs années sur une pseudo réforme de la justice togolaise qui, au lieu de faire preuve de son indépendance et de son attachement au respect de la règle de séparation des trois pouvoirs, vient au contraire de confirmer à nouveau sa totale inféodation au régime RPT.
En effet, concoctées par le traître Gilchrist OLYMPIO au sein de son parti collabo UFC, ces fausses lettres de démission qui relèvent d’une véritable machination, ont été introduites, au mépris des plus élémentaires règles d’honnêteté et de morale, auprès de la présidence RPT de l’Assemblée nationale dirigée par le négationniste Abass BONFOH. Ce dernier, en violation flagrante des procédures et règles de fonctionnement établis au sein de cette Assemblée, s’est empressé de les transmettre à la présidence RPT de la Cour constitutionnelle qui a finalement rendue cette décision inique conforme aux plans machiavéliques du pouvoir RPT visant à préparer, de toute évidence, les conditions d’une modification antidémocratique des institutions togolaises.

Nouvelle forfaiture et nouveau coup de force contre la démocratie

Il faut être clair : il s’agit d’une nouvelle forfaiture et d’un nouveau coup de force contre la démocratie car, comme ce fut le cas à plusieurs reprises par le passé à travers notamment l’achat de députés et de dirigeants de partis se réclamant de l’opposition par le pouvoir RPT, l’objectif visé est d’opérer, par des manipulations et des tours de passe-passe politico-juridico-institutionnels, une recomposition des institutions. Minoritaire dans le pays, le régime RPT voudrait ainsi continuer à pérenniser l’usurpation d’une fausse domination et d’une fausse omnipotence sur l’ensemble des institutions et des rapports politiques au Togo.
Le Parti des travailleurs condamne et dénonce avec la plus grande vigueur, cette manipulation abjecte qui, par des méthodes de gangster relevant de la justice pénale dans un Etat normalement constitué, cherche à écarter des représentants dûment élus par le peuple togolais de la défense de ses intérêts dans l’arène parlementaire.
A terme, l’objectif recherché est d’annihiler le peu d’espace de contestation octroyé à l’opposition à l’Assemblée nationale afin de l’empêcher de jouer son rôle de contre-pouvoir en l’asservissant davantage comme chambre d’enregistrement du pouvoir RPT, à l’instar de ce qu’elle fut naguère sous le régime du monopole du parti unique – parti Etat RPT.
C’est pourquoi le Parti des travailleurs appelle toutes les organisations qui se réclament de la démocratie à s’unir pour dire : « NON ! » à ce nouveau coup de force en exigeant l’annulation inconditionnelle et immédiate de la Décision n° E-018/10 du 22/11/2010 de la Cour constitutionnelle entérinant les fausses démissions de 9 députés de l’ANC à l’Assemblée nationale.
Pour sa part, il tient à assurer l’ANC et ses 9 députés victimes du coup de force de la Cour constitutionnelle de sa solidarité et de son soutien contre leur décision inique.

Après 20 ans de trahison, d’imposture et de massacres, viendra nécessairement le temps de rendre des comptes…

En attirant à nouveau l’attention sur la gravité des conséquences de la collaboration de Gilchrist OLYMPIO avec le pouvoir RPT dans la trahison des intérêts du peuple togolais, le Parti des travailleurs tient à rappeler que les 20 ans écoulés depuis le soulèvement populaire du 5 octobre 1990 n’ont cessé d’être délibérément conduits d’impasse en impasse par les « leaders opposants » traîtres. Cela, parce que le combat mené par le peuple togolais pour son émancipation de la dictature sanglante du clan des Gnassingbé n’a cessé d’être sacrifié par ces « leaders opposants » traîtres tel Gilchrist OLYMPIO sur l’autel de leurs intérêts personnels.
Pour le Parti des travailleurs, le jour viendra où Gilchrist OLYMPIO ainsi que tous les traîtres aux intérêts du peuple togolais auront à rendre compte de leur trahison devant le tribunal de l’histoire et devant le peuple togolais.
Qu’il soit dès à présent clair pour tous que ce jour-là viendra également où les caciques du pouvoir RPT, tant leurs négationnistes qui siègent au sommet de l’Assemblée nationale, leurs imposteurs qui siègent à la Cour constitutionnelle, que leurs criminels qui siègent au gouvernement auront à rendre compte pour tous leurs actes criminels contre le peuple togolais sans pouvoir prétendre avoir agi sur ordre.
C’est pourquoi le Parti des travailleurs exhorte le peuple togolais à ne compter que sur lui-même pour intensifier les luttes à venir qui, même si elles sont difficiles, seront nécessairement victorieuses finalement car le régime RPT est condamné par l’histoire.
Le Parti des travailleurs tient à soumettre à nouveau au peuple togolais le IIe point de sa Charte de fondation adoptée en 1988, reconfirmé par ses statuts de 1991 qui se prononce :

« Pour la mise à bas de la dictature du clan des GNASSINGBE et la dissolution de toutes ses institutions. »

D’année en année, ce constat, implacable, ne s’impose-t-il pas à tous : Il est impossible de chercher à transformer par des négociations, dialogues et autres Accords conduisant souvent à des élections truquées, un régime dictatorial tel celui du RPT en régime démocratique.
Face à cette situation, pour le Parti des travailleurs, il ne reste pas d’autre solution viable au peuple togolais que de s’organiser et de se préparer à en finir avec la domination sanglante du clan des GNASSINGBE et toutes leurs institutions.

• A bas le régime RPT !
• A bas le traître Gilchrist OLYMPIO !
• Annulation inconditionnelle et immédiate de la Décision inique n° E-018/10 du 22 novembre 2010 de la Cour constitutionnelle entérinant les fausses démissions de 9 députés de l’ANC à l’Assemblée nationale !
• Le peuple togolais vaincra !

Lomé, le 24 novembre 2010

Pour le Parti des travailleurs
Le Secrétaire chargé de la coordination

Claude AMEGANVI