25/06/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Togo: Une manifestation de l’opposition dispersée

Pana 25/03/2010 Une veillée de prières et de chants organisée mercredi soir à Lomé par le Front républicain pour l’alternance et le changement (FRAC), regroupant cinq partis politiques de l’opposition togolaise, a été brutalement dispersée à coups de gaz lacrymogènes par les forces de sécurité, a constaté la PANA sur place.

On dénombre plusieurs blessés, des chaises en plastique cassées et des objets appartenant à des manifestants abandonnés devant le siège de l’Union des forces de changement (UFC, principal parti de l’opposition) à Bè, où s’étaient rassemblées des centaines de manifestants, tenant en main des bougies allumées.

La manifestation se déroulait pourtant dans le calme quand subitement, les coups de gaz retentirent dans les alentours du siège de l’UFC, provoquant une panique générale.

Les lumières se sont éteintes et les responsables des partis présents, Jean-Pierre Fabre, candidat de l’UFC arrivé deuxième à la présidentielle, Patrick Lawson, premier vice-président de l’UFC, Gabriel Kodjo Agbéyomé, président de l’Organisation pour bâtir dans l’union un Togo solidaire (OBUTS), ainsi que d’autres responsables de l’opposition, ont dû s’éclipser.

Les autres militants, à qui mieux mieux, se dispersèrent. Dans la débandade des manifestants, parmi lesquels de vieilles personnes, ont été piétinés.

Pour l’heure, on ignore s’il y a eu des décès.

Depuis la proclamation des résultats de la présidentielle du 4 mars au Togo donnant le chef de l’Etat sortant Faure Gnassingbé vainqueur du scrutin avec 60,88% des suffrages, l’opposition, avec à sa tête, Jean-Pierre Fabre, crédité de 33,93% des voix, organise des manifestations pour contester ces résultats.