18/08/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Togo: une violence inexplicable

Depuis les élections du 24 Avril 2005, nous avons assisté avec indignation aux événements qui ont secoué notre pays. C’est ainsi que malgré les nombreux appels pathétiques lancés par la communauté internationale pour un arrêt des hostilités, les escadrons de la mort lâchés contre le peuple depuis le démarrage du processus électoral continuent d’opérer en violant nos sœurs et nos mères, en appréhendant et en tuant nos frères. Une vague de répression macabre et sauvagement orchestrée s’est déversée sur notre pays. Les statistiques sont effrayantes :

1. Plus de 800 morts
2. Plus de 4000 blessés par balles
3. Plus de 300 jeunes gens enlevés et transportés par camions militaires vers des destinations inconnues. Les faits nous disent aujourd’hui que ces jeunes Togolais ont été massacrés en cours de route et jetés dans des fosses communes.
4. Plus de 31000 réfugiés dans les pays voisins du Bénin et du Ghana.
5. Des escadrons de la mort circulant dans le pays chaque nuit et tuant impunément des populations civiles sans armes.
6. La prestigieuse bibliothèque de l’institut Goethe brûlée par des militaires alors que le pays ne dispose d’aucune bibliothèque nationale comparable capable d’aider nos jeunes frères et sœurs dans leurs efforts d’éducation.
7. Des vieilles dames âgées de plus de 84 ans, rouées de coups, blessées et violées dans leurs propres maisons devant leurs familles. Un sacrilège inégalable. Du jamais vu dans nos traditions et coutumes.
8. Des chefs coutumiers, garants sacrés de nos traditions, inquiétés et humiliés.

Nous, membres de la communauté Togolaise aux USA, sommes indignés, écœurés, scandalisés, et profondément blessés dans notre amour propre par ces événements. Aucune explication au monde ne justifie cette sauvagerie et ce génocide soigneusement planifié. Une victoire ou une défaite aux élections ne peut expliquer ce comportement honteux et inhumain des militaires et des faucons du RPT. Il n’est pas acceptable que des militaires puissent mitrailler des populations civiles sans armes. Le rôle de l’armée est de protéger le pays à moins que les écoles militaires françaises n’enseignent autrement. Nous sommes révoltés de voir des militaires qui sont payés, nourris, habillés, véhiculés et armés avec les ressources du pays et du contribuable se livrer à ce massacre aveugle pour sauvegarder un quelconque privilège.

Nous portons ces événements devant la communauté internationale. Aucun pays au monde ne peut et ne doit accepter ce génocide. C’est pourquoi nous demandons sans équivoque ce qui suit :

1. Tous ceux qui ont participé de près ou de loin à ces tueries doivent être poursuivis en justice devant les tribunaux internationaux et punis de façon exemplaire. Aucune sauvagerie de ce genre ne doit se répéter à travers le monde.
2. Tous les officiers de l’armée qui ont organisé et donné ces ordres doivent être démis de leurs fonctions et traduits en justice immédiatement.
3 Aucune coopération ou réconciliation ne doit être évoquée jusqu’à ce que la lumière soit faite sur ces événements.
4 Tous ceux qui sont encore détenus dans les camps militaires sans motif doivent être libérés immédiatement et retournés à leurs familles.

5 Les adresses des fosses communes où les disparus ont été massacrés doivent être rendues publiques pour que les familles puissent récupérer les corps de leurs membres afin de les inhumer dans la dignité. Tant que les familles n’auront pas des informations sur le sort de leurs membres aucune solution politique ne doit être envisagée. Nos frères et sœurs ne peuvent continuer à être impunément massacrés comme des animaux .
6 Tous les militaires doivent être rappelés dans les casernes immédiatement et désarmés de même que les milices du RPT.
7 Aucune partie de la population civile ne doit plus être terrorisée par des militaires.
8 Les escadrons de la mort qui circulent impunément dans les villes, les villages et les quartiers doivent cesser toute activité sur le territoire national.

Nous tenons à porter ces événements devant le monde entier. Une poursuite judiciaire est en cours dans tous les pays du monde. Nous demandons à tous les Togolais à travers le monde de publier ce présent document dans les églises, les temples, les mosquées et tous les bureaux avec des photos à l’appui. Notre pays, notre Cher Togo, ne doit plus être une usine à fabriquer des réfugiés ou des exilés.

Nous sommes indignés et meurtris à l’idée de savoir que le Togo abrite des individus si assoiffés de sang et sans aucun respect des vies humaines. Vivre est un droit divin. Nos jeunes frères et sœurs qui représentent l’avenir de notre pays ne doivent pas être massacrés impunément.

Enfin nous demandons au monde entier de se révolter contre ces crimes sauvages et inacceptables pour que ces pratiques criminelles ne se répètent plus jamais sur la surface de la terre.

« Tu ne tueras pas » Deutéronome 5 :17

Note : Les versions anglaise et allemande seront publiées dans quelques jours et des copies attitrées pourraient être obtenues sur demande.

Signés :

Togolais vivant dans les Etats suivant:
Alabama Utah
California Virginia
Georgia Washington
Idaho Washington DC
Illinois
Kansas
Louisiana
Maryland
Massachusetts
Minnesota
Missouri
Nebraska
Nevada
New Jersey
New York
Ohio
Texas

Les groupes suivants:
NACT: North American Convention for TOGO
MOTADE: Mouvement Togolais pour l’Accélération de la Démocratie

Ampliations:
Organisations religieuses:
Catholic Church
Nation of Islam
Southern Baptist Church
Methodist Church
Lutheran Church
Presbyterian Church
Pentecostal Church