03/12/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Tribunal de KARA : Affaire TOYI ET AGAMA

Dix-huit (18) mois de prison ferme pour le Sergent Banna Toyi et dix (10) mois pour son frère Agama Tchao, fonctionnaire au Port Autonome de Lomé, tel est le verdict rendu ce 21 octobre 2002 par le Tribunal de Première Instance de Kara dans une affaire qui opposait ces derniers au Chef de l’État togolais, le Général Gnassingbé Eyadéma.

Le Président de la République togolaise avait porté plainte contre le sous-officier de l’Armée togolaise, le Sergent Banna Toyi et son frère Agama Tchao, qu’on dit proche de l’ex-Premier Ministre Agbéyomé Kodjo, pour « outrage envers le Chef de l’État ». De source proche de la justice, les deux prévenus, originaires de la même localité que le Chef de l’État, auraient confié à certains de leurs proches que le Président Eyadéma, au lieu de se retirer du pouvoir comme il l’a promis, met tout en oeuvre pour ne pas se retirer en distribuant de l’argent aux voyous. L’information a été rapportée au Chef de l’État qui a décidé de radier le Sergent de l’armée. Ce qui fut fait. Deux mois après, le Chef de l’État a décidé de porter plainte devant le Tribunal de Kara contre le Sergent et son frère, jugé complice. Les deux accusés résident pourtant à Lomé. Selon des sources proches de la famille de Banna Toyi et Agama Tchao, ces derniers auraient été amenés à Pya (village natal de Eyadema où il a une résidence privée) où ils auraient reçu des coups de fouets sur les fesses (70 pour chacun) appliqués par des gaillards choisis dans les 7 villages qui composent le Canton de Pya; avant d’être transférés à la prison civile de Kara d’où ils ont comparu le 07 octobre 2002.

Le délibéré dans l’affaire a été prononcé le 21 octobre 2002 par le Tribunal composé pour la circonstance du Juge Pocanam Poguénim, Président, Adama Apati-Bassah, Procureur, le fauteuil du greffier étant occupé par Maître Amah Poyodom. L’affaire était citée en flagrant délit. Les prévenus n’avaient pas bénéficié de conseils d’Avocats, pour leur défense, ont indiqué des sources proches de la justice.

Selon un membre de la famille des deux condamnés, « c’est en principe Mr Agama Tchao qui est visé dans cette affaire, étant jugé proche d’Agbéyomé Kodjo, indésirable par le pouvoir togolais. « Sûrement que le sergent lui, est soupçonné d’être en intelligence avec l’ennemi, » a ajouté un autre, sous le couvert de l’anonymat. Celui-ci explique ses propos par le fait que les deux étant des « frères », le militaire et cuisinier du Chef de l’État peut aussi être vite soupçonné d’être en relation avec Agbéyomé Kodjo par le biais de son frère Tchao.

La famille espère tout de même aider leurs fils à faire opposition de la décision du Tribunal.

Auteur non communiqué