29/11/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

16 cyberescrocs nigérians sous les verrous au Togo

Le jeudi 23 octobre la gendarmerie nationale a présenté à la presse, 16 malfaiteurs de nationalité nigériane qu’elle a arrêtés pour escroquerie via Internet, suite à de nombreuses plaintes déposées par les banques locales.

Pour arriver à leurs fins, les escrocs recherchent sur la toile les adresses d’hommes d’affaires résidant en Europe de l’Ouest et aux Etats-Unis. Avec ceux-ci, ils nouent d’hypothétiques contrats de transaction commerciale entre le Togo et ces pays. Ensuite, ils demandent à leurs victimes une avance de 10 à 15% du montant des transactions pour couvrir les frais de transfert de fond. Avec des papiers à en-tête falsifiés des institutions bancaires nationales il délivre de faux titres de compte bancaire et de transfert de fonds. Les nombreuses victimes qui ont été spoliées par ce système, mettent plusieurs semaines avant de se rendre compte de la supercherie.

La gendarmerie commise pour enquêter sur cette affaire a réussi à mettre finalement la main en septembre dernier sur les suspects Chinedo Ferdinand, Enwelun Ifeanyi et Onyegolou Stanley lorsqu’ils tentaient d’escroquer 8.000 dollars US à l’Américain Jeffrey, l’un de leurs correspondants.

Depuis une décennie, le Togo connaît une forte immigration nigériane, ce qui n ’est pas sans susciter des heurts avec la population locale qui accuse les Nigérians de la résurgence du grand banditisme dans la capitale. En effet, la plupart des cas de trafic d’armes, de drogue et de vol à main armée sont le fait de ressortissants nigérians avec la complicité de quelques autochtones. Les tensions entre la communauté nigériane et la population hôte entraînent souvent des actes de violence extrême allant jusqu’au lynchage de Nigérians suspectés de vols.

La rédaction