01/03/2024

Les actualités et informations générales sur le Togo

TLP agrandie et renforcée après Cotonou

Cotonou la capitale de la République du Bénin a abrité l’Assemblée générale de Tournons La Page (TLP), du 23 au 26 janvier 2023. Un évènement important qui a vu l’association enregistrer quatre nouvelles coalitions, dans le but de poursuivre la lutte non violente pour l’alternance et la démocratie dans les pays africains. Du renouvellement du bureau exécutif de l’organisation à la réexamination de sa gouvernance, passant par la déclinaison de son plan stratégique 2023-2025, Tournons la Page a, dans sa déclaration de Cotonou, renouvelé ses engagements en faveur de la démocratie, du respect des principes constitutionnels sur la limitation des mandats présidentiels, de l’État de droit, de l’égalité de tous devant la loi et de l’ouverture de l’espace civique verrouillé dans la plupart des Etats membres. TLP a aussi demandé aux gouvernements burundais, gabonais, guinéen et togolais de libérer ses collègues Floriane IRANGABIYE, Jean Rémy YAMA, Ibrahima DIALLO, Oumar SYLLA, Mamadou Billo BAH et Prince FADEL qui croupissent dans les prisons du fait de leur engagement en faveur des droits humains et de la démocratie, et appelé tous les dirigeants africains à cesser les violences d’état contre les citoyens, les défenseurs des droits humains, les acteurs pro-démocratie et d’ouvrir l’espace civique en vue de garantir la stabilité sociale et l’épanouissement des populations car, comme l’indique son slogan, il n’y a pas de démocratie sans alternance.

Quatre jours d’intense travaux en plénière couplés de travaux en ateliers sur notamment des thématiques spécifiques liées au statut de certaines instances à savoir Femmes Leaders, Pôles avocat et Référents protection, suivis de l’élection des membres du Bureau Exécutif, ont été les temps forts de l’Assemblée générale de Tournons La Page à Cotonou (Bénin). 

Ce rendez-vous délocalisé à la dernière minute, a rassemblé à Fidjrossè-Fiyègnon, une centaine d’acteurs venus d’Afrique, d’Europe, d’Amérique et du Moyen Orient dont les représentants des coalitions nationales, les représentants des coalitions aspirant à l’adhésion, des organisations partenaires ainsi que des représentants de partenaires techniques et financiers.

Soigneusement préparée par l’équipe du Secrétariat international avec à sa tête, le Franco-Portugais Laurent Duarte, cette assemblée générale, évènement très important dans la vie de Tournons La Page qui se trouve dans une phase transitoire en matière de gouvernance et d’autonomisation, a permis de faire le tour d’horizon des différentes activités menées à l’internationale et dans chacune des coalitions nationales. On note une réussite notoire avec des résultats très encourageants obtenus malgré les difficultés. 

Tournons La Page a aussi passé en revue la situation sociopolitique qui prévaut sur le continent, marquée par les coups d’Etats récurrents qui hypothèquent la souveraineté des peuples, les oppriment, les privent de liberté, les emprisonnent, verrouillent les espaces de liberté et les tuent.

Face à ces différentes situations qui rendent difficile le quotidien des citoyens et compliquent le travail des défenseurs des droits humains et des activistes pro-démocratie, Tournons La Page affiche son regret de la persistance d’énormes défis quant à l’alternance démocratique, l’État de droit, le respect des principes constitutionnels et des droits humains. Les réflexes dictatoriaux et répressifs, les pratiques d’exclusion et de mauvaise gouvernance, les fraudes électorales, l’oppression contre les membres de TLP ainsi que des acteurs pro-démocratie, les coups d’État militaires et constitutionnels, le terrorisme et les conflits armés reconnus comme des maux qui minent les Etats et qui constituent des handicaps sérieux à l’éclosion d’une véritable démocratie.

Le Comité de Pilotage de TLP, à l’issue d’une longue réunion de réajustement à Cotonou

L’organisation condamne la restriction grandissante de l’espace civique, cause de l’arrestation et l’emprisonnement arbitraires de ses membres Ibrahima DIALLO, Oumar SYLLA et Mamadou Billo BAH en Guinée, Jean Rémy YAMA au Gabon, Prince FADEL au Togo et Floriane IRANGABIYE au Burundi, tous arrêtés pour leur travail de veille citoyenne et de dénonciation des violations. Dans sa déclaration de Cotonou, TLP exige leur libération inconditionnelle et réaffirme son total soutien à l’égard de ces activistes pro-démocratie embastillés par des régimes totalitaires, oligarchiques et dictatoriaux, réfractaires à l’alternance et la démocratie.

L’inégalité des citoyens devant la loi et les pratiques de discrimination basées sur l’appartenance politique devenues monnaie courante dans les Etats et créant des frustrations de toutes sortes préoccupent TLP qui dénonce l’instrumentalisation de la justice qui est devenue un outil de répression assujettie à la volonté du pouvoir exécutif en lieu et place de l’outil de protection qu’elle est censée être pour les citoyens.

A Cotonou, TLP s’est intéressée à l’expression de la prétention de certains chefs d’État en exercice de se maintenir au pouvoir en violation des principes constitutionnels, phénomène qui sous-tend la Campagne pour la limitation des mandats lancée le 17 septembre 2022 à Dakar (Sénégal). La lutte contre ce phénomène qui met en péril la stabilité des pays ainsi que les acquis de la démocratie, et hypothèque l’avenir de la jeunesse constitue une des priorités qui mobilise toute l’attention de l’organisation et ses partenaires. Ils sont à l’œuvre à travers des actions additionnelles notamment l’implication du Collectif des Artistes Panafricains (CAP), auteur de la chanson « Limitons les mandats ».    

Consciente du rôle central des femmes et de la jeunesse au sein des différents pays et dans le souci de pérenniser le réseau TLP et le rendre en adéquation avec les réalités des différents contextes d’actions, l’organisation a pris l’engagement de procéder à l’inclusion progressive et effective des jeunes et des femmes dans toutes ses structures et plus particulièrement dans les instances de prise de décision.

TLP S’AGRANDIT ….

Arrivée à Cotonou avec onze coalitions nationales, TLP repart agrandie. Quatre nouvelles coalitions à savoir TLP Bénin, TLP Malawi, TLP Mali et TLP Ouganda ont vu leur adhésion actée par les 25 votants composés de deux délégués par pays membre et trois personnalités désignées. Quant au bureau exécutif, il a vu son mandat de trois ans renouvelé avec l’entrée de Janvier BIGIRIMANA, Coordinateur national du Burundi, au poste de vice-président.

Une soirée de réseautage et de partage de convivialité meublée par une ambiance musicale animée par Lake Eustache alias Don Stash, artiste de la chanson togolaise et Huguette Balogoun alias Léman artiste de la chanson béninoise, tous deux membres du CAP, a marqué la fin de l’Assemblée Générale de Tournons La Page au Bénin.

La rédaction letogolais.com