26/06/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Décès de l’artiste togolais Kokou Mab

Par Par Ekoué Satchivi

Kokou Mab, l’artiste togolais de la chanson, n’est plus. Le décès de celui qui était surnommé le « lycéen de la chanson », est survenu dans la journée du dimanche 29 mai 2005, après une courte maladie. L’auteur des chansons Afin la souris et Tchoco- tchoco, était âgé de 46 ans.

L’artiste Kokou Mab fit ses premiers pas d’artiste chanteur alors qu’il n’était encore qu’un élève au lycée de Notsé, sa ville natale et chef-lieu de la préfecture du Haho. Très jeune à l’époque, il fut propulsé sur la scène musicale togolaise grâce au titre Afin la souris, qui lui valut d’être très sollicité par les émissions de Radio Lomé et de la télévision togolaise. Cette chanson, composée sur un air plein d’humour pour dénoncer ces filles trop portées vers le bien matériel, avait caracolé en tête de liste des ventes de disques de la fin des années soixante-dix.

Avec un tel succès, qui apporta un brin de soleil dans sa jeune carrière, Kokou Mab partit pour l’étranger et notamment, pour la Côte d’Ivoire, avec l’espoir de gravir les échelons de l’univers du show-biz. C’est ainsi qu’il participa à la création de la Transafricaine des arts et de la culture (TRANSAC). Il quitta alors progressivement la scène musicale, pour s’impliquer davantage dans l’organisation de concerts et spectacles.

De retour à Lomé, il ouvrit à Tokoin, sur la Route du Séminaire, un centre artistique dénommé Music Service International (MSI), destiné à promouvoir de jeunes artistes. Bien que de jeunes talents existaient au Togo, et qu’il n’attendaient qu’un bon suivi pour éclore, la passion seule de Kokou Mab, n’aura pas suffi pour les canaliser et les propulser au devant de la scène : tous les ingrédients se trouvaient dans le projet de Mab, excepté la rigueur. L’agence MSI ferma donc ses portes.

Mais Kokou Mab ne s’arrête pas là. En 1996, il s’envole pour les Etats-Unis en quête de la perfection. Il revient cinq ans plus tard et créé, avec les mêmes objectifs, au 505 Avenue Mitterrand à Lomé-Nyékonakpoé, une nouvelle agence : Mab Stars.

Malheureusement, les résultats de cette seconde aventure ne sont pas plus encourageants, même après la fusion de Mab Stars avec l’Agence Cap 2000 de Malick Ayéva. L’album Espoir de Tozita, artiste togolaise installée à Abidjan, sorti en 2002, semble être l’un des rares produits issus de cette collaboration, à avoir rencontré le succès.

Kokou Mab tentera alors un retour sur la scène musicale. Il donnera ici et là des concerts, sans parvenir à renouer avec le succès de ses débuts de carrière, celle-ci s’étant essoufflée.

Le « lycéen de la chanson », s’investira par la suite dans la gestion de certaines discothèques à Lomé. Avant d’être emporté le dimanche 29 mai 2005, par une courte maladie, à l’âge de 46 ans.

La redaction letogolais.com