06/12/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

La LTDH demande au Président de la République d’assurer la sécurité de la population

LIGUE TOGOLAISE DES DROITS DE L’HOMME

DECLARATION

Le samedi 16 avril 2005 et le dimanche 17 avril 2005 des heurts violents se sont produits dans divers quartiers de Lomé notamment à Avédji, Djidjolé, Adidoadin, Casablanca, Tokoin-Hôpital,Tokoin-Lycée, Gbadago et GTA et dans certaines localités à Kévé sous- préfecture de l’Avé.

Dans ces quartiers situés dans les périphéries nord-ouest de la capitale, les premières victimes qui se sont adressées à la Ligue Togolaise des Droits de l’Homme (LTDH) ont rapporté que des individus dont certains auraient été rigoureusement identifiés ont ouvert le feu sur des groupes de gens arborant des T-Shirt jaunes ou brandissant des feuilles de palmier, symbole du candidat de la coalition des six partis politiques de l’opposition.

Certains, parmi les personnes agressées, n’étaient même pas impliqués dans la campagne électorale.

Les mêmes incidents ont été rapportés par des témoins et victimes en dehors de Lomé.

C’est le cas également dans les localités de Koutoukpa, Adiva et Yao-Kopé dans la préfecture d’Amou.

A ce jour, sur la base d’informations fiables et de source médicale, la LTDH confirme deux cas de décès et 70 blessés environ dont certains dans un état critique.

A Kévé où les victimes ont été l’objet d’une répression des forces de l’ordre, plusieurs blessés auraient préféré prendre la clé des champs au lieu de se présenter dans les centres de soins.

Des dommages matériels ont été occasionnés. Des engins à deux roues et des voitures ont été endommagés ou enlevés parce que portant des signes ostensibles du candidat de la coalition des six partis politiques de l’opposition.

Signes inquiétants de l’escalade de cette violence : des blessés ont été recensés dans le camp des militants du candidat du RPT, parti au pouvoir .

La JRPT a rapporté à la LTDH des cas de dégâts matériels enregistrés dans son camp.

Par ailleurs des familles ont signalé à la LTDH des cas de disparitions.

Au moment où nous rédigeons la présente déclaration, d’autres incidents nous sont signalés vers Agoè-Nyivé où il y a eu des heurts entre les forces de l’ordre et la population. La tension est vive partout.

_______________________________________________________________________________________
527, rue 77 Assahoun Tokoin-ouest BP : 2302 LOME- TOGO Tél/ Fax : (228) 220 70 86 Mob. 905 32 82
E-mail : ltdh@tg.refer.org

Devant cette situation alarmante, la LTDH condamne ces actes de violence qui tendent à créer un climat d’insécurité et de terreur grandissant à Lomé et dans tout le pays à quelques jours de l’élection présidentielle prévue le 24 avril 2005.

La LTDH rappelle qu’elle avait, à plusieurs reprises, attiré l’attention de la communauté internationale sur les dangers et les risques qui minaient les élections organisées avec autant de précipitation et aggravée par l’incapacité du Ministère de l’Intérieur, de la Sécurité et de la Décentralisation et des forces de l’ordre à assurer dans la neutralité la sécurité et l’intégrité de la population civile surtout pendant et après les manifestations socio-politiques.

La LTDH demande expressément à la CEDEAO de mettre en place un mécanisme de coercition pour faire respecter le code de bonne conduite signé par tous les partis sous son autorité.

La LTDH lance un appel pressant à tous les partis politiques et à tous les candidats pour appeler leurs militants au calme afin que la campagne électorale se déroule dans de bonnes conditions et aboutisse à des élections paisibles, libres et transparentes.

La LTDH persiste à croire que la responsabilité du gouvernement est engagée dans les circonstances actuelles. C’est pourquoi elle interpelle le Président de la République par intérim, Monsieur Abass Bonfoh et Monsieur le Premier Ministre, Koffi Sama, afin qu’ils assument leurs responsabilités devant l’histoire pour éviter au Togo le drame qui nous menace tous.

Fait à Lomé, le 19 avril 2005

Le Président,

Adoté Ghandi AKWEI