25/06/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Le Ramadan une affaire pour les commerçants

Les musulmans togolais ont débuté le jeûne du Ramadan le 5 novembre 2002; vers 18 heures, ils affluent autour des mosquées de Lomé. Cette période de carême et de prières pour les fidèles de Mahomet est une opportunité pour les revendeuses de fruits et d’eau potable qui font des affaires juteuses.

Dans cette période de Ramadan , les prix d’achat de certains produits deviennent prohibitifs. Les oranges, les bananes et autres fruits tropicaux sont vendus à 25 FCFA l’unité, presque le double du prix habituel.. L’eau potable connaît des surenchères car les mosquées ne sont pas équipées de robinet pour désaltérer les fidèles et leur permettre de faire leurs ablutions.

Cette période de privation est source de revenus pour les opportunistes. Les clients se plaignent de cet état de fait mais ne peuvent l’exprimer en ce moment de concentration. Les vendeuses déclarent ne pas être à l’origine de cette augmentation : « les prix sont majorés depuis la source, nous ne faisons que répercuter ces taxes aux dépens de nos chers clients ; c’est dommage mais nous ne pouvons faire autrement ».

La rédaction