03/10/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Meilleurs Vœux 2007 à notre cher pays, le Togo

L’année 2006 s’en va. Elle disparaît à tout jamais avec ses peines, ses joies, ses espoirs, ses déceptions et son histoire. Pour certains d’entre nous, elle a été l’une des meilleures. Pour d’autres malheureusement, elle aura laissé un goût plutôt amer. Pour le Togo toutefois, l’année 2006 a été sans aucun doute l’année de l’espoir trahi et de l’espérance violée. Elle a été l’année où nous avons enfin décidé de faire la paix et de réconcilier les Togolais avec la junte militaire au pouvoir mais c’était sans compter sur la duplicité de Faure Gnassingbé, de Louis Michel et de Jacques Chirac.

2006 après avoir commencé par des espérances sur l’avenir de notre pays, s’est mal poursuivie et terminée sur des notes de trahison de certains leaders de l’opposition et du pouvoir dictatorial des Gnassingbé. Le discours au congrès du RPT et l’interview à Jeune Afrique du petit dictateur Faure Gnassingbé sur l’état de la nation, nous ont rappelé la somme de tracas et de malheurs que la junte militaire nous imposera en 2007.

Après 40 ans de dictature, le moment est peut-être venu pour nous de croire plus que jamais en notre potentiel de bonheur, de joie et de développement. Avec honnêteté, courage et détermination, nous pouvons avec espérance nous souhaiter la plus belle, la plus prospère et la plus merveilleuse des années.

Pour le Togo, nous souhaitons progressivement mais rapidement le meilleur. Pour nous Togolaises et Togolais, nous souhaitons aussi la patience, le courage et la discipline nécessaires pour penser et bâtir ensemble le Togo de nos rêves. Nous nous souhaitons aussi beaucoup d’amour, d’amour pour nos compatriotes et surtout d’amour pour notre pays et pour Dieu.

Nous devrions cependant nous battre vraiment sans relâche pour bouter hors du Togo la bande des fils Gnassingbé et leurs complices. Puisse donc Dieu et l’âme de nos ancêtres nous guider et nous motiver pour mieux nous mobiliser afin de faire de nos rêves de liberté des réalités tangibles.

La rédaction letogolais.com