28/09/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Prof. GU-KONU: La CDPA-BT et le 11e dialogue inter Togolais

Le 11e dialogue inter togolais revendiqué sans arrêt par certains partis d’opposition depuis le lendemain des dramatiques élections du 24 avril 2005 a finalement commencé depuis le 21 avril 2006.

L’opposition togolaise connaît bien la position de la CDPA-BT par rapport à ce nouveau dialogue engagé un an après ces événements dramatiques qui ont porté Faure Gnassingbe au pouvoir au lendemain du décès de son père.

Tout au long de cette année qui nous sépare de ces événements tragiques, le Parti a, à plusieurs reprises, expliqué pourquoi elle voit dans ce onzième dialogue un simple moyen pour consolider le pouvoir mis en place dans les conditions que l’on sait, aux dépens du processus de démocratisation, de la sécurité et des conditions de vie de la population.

Et elle a fait des propositions précises pour permettre à l’opposition togolaise d’éviter cette évolution régressive en poursuivant le combat politique pour la démocratie dans le pays avec plus d’efficacité et de cohérence pour la prospérité des Togolais.

La CDPA-BT ne soutient donc pas ce 11e dialogue. Elle regrette tout cet espoir et cet optimisme de circonstance que l’on cherche à susciter dans la population pour l’amener à soutenir un dialogue qui se fait sans elle et pour son malheur.

Le Parti se félicite de constater que la masse de la population togolaise n’est pas dupe, qu’elle ne croit en rien dans ce dialogue et ne se laissera donc pas abuser une fois de plus par tout ces discours convenus.

Mais le Parti estime que ce 11e dialogue est un événement important, en ce sens qu’il risque d’hypothéquer pour plusieurs années encore l’avenir du pays ; car il s’oriente, comme on devrait s’y attendre, vers une stabilisation définitive du régime de dictature, et il pourrait ainsi briser, encore plus, la volonté du peuple togolais à se battre pour la démocratie comme le font d’autres peuples dans le monde.

La CDPA-BT entend donc suivre le déroulement de cet énième dialogue avec beaucoup d’attention, pour donner à ses membres, à ses sympathisants et à l’ensemble de la population, ses points de vue et ses recommandations toutes les fois qu’elle le jugera nécessaire. C’est sa manière d’y participer.

Lomé, le 23 Avril 2006

Le Premier Secrétaire
Prof. Emmanuel Y. GU-KONU