08/08/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Togo/Allocution du Pr Gnininvi: « cette compétition législative sera la première pour la CDPA »

La Convention Démocratique des Peuples Africains (CDPA) du Pr. Gnininvi a réunit le 25 et 26 novembre 2006 à « Brother Home » à Lomé , tous les délégués de la CDPA venue de toutes les régions de notre pays, autour du thème central :  » Les Fondamentaux du Programme des Partis Sociaux Démocrates de l’Afrique de l’Ouest. La CDPA se met en ordre de bataille pour le élections législatives prévue pour le 24 juin 2007.

Allocution du Secrétaire Général de la CDPA à l’ouverture du séminaire sur les Fondamentaux des programmes de gouvernement des partis socio-démocrates en Afrique de l’ouest

Messieurs les représentants de la fondation Jean Jaurès
Honorables invités du Bénin et du Burkina-Faso
Camarade, Madame et Monsieur les ministres !
Messieurs les conférenciers

Je voudrais au nom des militants de notre parti, la Convention Démocratique des Peuples Africains, saluer votre présence à l’ouverture de ce séminaire et vous remercier pour la disponibilité dont vous nous témoignez chaque fois. Je voudrais remercier particulièrement la Fondation Jean Jaurès dont l’engagement à nos côtés n’est plus à démontrer. L’année dernière, elle était déjà à nos côtés pour parler de l’engagement des femmes dans la vie politique. Nous sommes contents de retrouver notre camarade Guy Labertit qui n’est plus à présenter en Afrique. Avec émotion, je retrouve Gérard Fuchs qui a partagé avec nous nos moments très difficiles de la Conférence Nationale et de la Transition tant au Togo qu’ailleurs dans la sous-régions. Il était responsable des relations extérieures du PS français à l’époque. Gérard, sois le bien revenu au Togo.

Camarades du Bénin, je vous salue.

Chers camarades militants de la CDPA
Vous êtes nombreux à venir de l’intérieur du Pays. Vous êtes présélectionnés par vos fédérations respectives pour porter les couleurs de la CDPA à cette compétition législative qui s’annonce. Ce sera la première pour la CDPA. Plus tard, quand vous serez définitivement sélectionnés, sachez que nous compterons sur vous pour donner à notre parti toute la place qui lui revient sur l’échiquier politique togolais. Notre parti jouit de la réputation de sérieux, de compétence et d’intégrité. Les Togolais nous savent résolument déterminés en faveur de la dignité sociale économique et politique de tous nos concitoyens, avec une attention particulière pour les plus démunis, paysans, étudiants, chômeurs, zémidjan, travailleurs, petits artisans et commerçant. Il faut pour cela que, nous aussi, nous sachions les convaincre par notre programme et par nos messages.

Nous sommes ici avec nos camarades venus de l’extérieur pour approfondir nos idées . Le thème du séminaire de ce jour, vous le connaissez : les fondamentaux des programmes de gouvernement des partis socio-démocrates en Afrique de l’ouest. Il vient s’inscrire dans un contexte marqué au Togo par l’Accord Politique Global.  » Cet accord que nous contribution à mettre en œuvre depuis seulement quelques mois, nous permettra, nous l’espérons, d’organiser des élections législatives crédibles au Togo. Nous voulons ici formuler le vœu que la bonne application de cet accord ainsi que la volonté politique qui l’a vu naître permettront de tourner définitivement les pages sombres de la vie de notre pays, pages trop souvent marquées par la violence, les assassinats et les contre vérités électorales.

Les Togolais aspirent à vivre dans la paix dans un Etat de droit. Nous devons faire en sorte que cette aspiration légitime soit réalisée et qu’advienne enfin les signes de l’espérance. Les législatives sont normalement l’occasion par excellence où les partis ont le devoir de présenter leur programme de gouvernement. Ils doivent alors dire, après diagnostic de l’existant, ce qu’ils envisagent d’apporter comme solution au niveau national et au niveau local.

Je suis heureux de constater par le nombre des participants à ce séminaire, que la CDPA n’est pas à la recherche des candidats à la députation mais doit bientôt faire face à des arbitrages tant le nombre et la qualité des candidats ne sont plus à démontrés.

A l’attention des camarades participant à ce séminaire, je voudrais leur demander de suivre les travaux de cette rencontre et d’en faire un bon usage. Votre capacité à concevoir des messages adaptés à vos populations vous garantira des voix auprès de l’électorat.

Vous aurez pendant deux jours à échanger avec des élus venus du Niger, du Burkina-Faso, du Bénin et de la France. A travers leurs expériences vous pourrez disposer des moyens vous permettant de faire face aux consultations électorales prochaines.

Je voudrais pour terminer remercier une fois encore nos frères du Burkina-Faso, du Bénin du Niger et de France pour leur sollicitude et redire toutes nos amitiés à nos camarades de la Fondation Jean Jaurès

Que le séminaire commence sous ces bons auspices !

Vive la Fondation Jean Jaurès

Vive la CDPA

Merci

Fait à Lomé, le 25 novembre 2006
Le Sécretaire générale
L. GNININVI