03/10/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Togo: Position du CAR à propos du mode de scrutin présidentiel

COMITE D’ACTION POUR LE RENOUVEAU (CAR)

COMMUNIQUE DE PRESSE

Le Président National du CAR, Me Dodji APEVON tient à informer le public du contenu de la correspondance qu’il a adressée ce jour au Président de la République du Burkina Faso à propos du mode de scrutin présidentiel :

« Excellence Monsieur le Président de la République,

J’ai l’honneur de vous réitérer mes remerciements pour la poursuite de vos efforts en vue d’un dénouement pacifique de la crise togolaise et vous dire que notre parti le Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) vous encourage à user de votre savoir faire si apprécié pour amener les acteurs politiques togolais à s’accorder sur le rétablissement du mode de scrutin présidentiel à deux tours lors de la prochaine rencontre de Ouagadougou.

Je me permets à ce propos de rappeler à votre bienveillante attention que ce rétablissement fait partie des réformes prescrites par le point 3.1 de l’Accord Politique Global (APG) en son 5è tiret concernant les aspects du cadre électoral à réviser par voie consensuelle de manière à garantir « l’équité et la transparence des élections, à savoir : les conditions d’éligibilité, le mode de scrutin, … ».

La dernière réunion de Ouagadougou ayant permis de trouver de compromis sur la composition de la CENI et de ses démembrements ainsi que sur les conditions d’éligibilité au scrutin présidentiel, il importe que la question du mode de scrutin soit réglée prochainement afin que le respect des engagements pris dans l’APG soit assuré également sur ce point pour le bon déroulement du scrutin présidentiel de 2010.

Il convient de souligner que de tous les Etats membres de l’UEMOA et de la CEDEAO, le Togo est le seul à avoir remis en selle le mode de scrutin présidentiel à un tour en modifiant unilatéralement en décembre 2002 la constitution adoptée le 14 octobre 1992 par le peuple togolais à l’appel de toutes les formations politiques.

Le CAR est convaincu que le règlement de la question du mode de scrutin présidentiel contribuera à apaiser la tension qui monte de plus en plus à ce sujet au sein des populations.

Je voudrais mettre à profit l’occasion pour exprimer à vous-même, à votre Gouvernement et à tout le peuple Burkinabé, mes sentiments de compassion pour le drame que le pays a récemment vécu avec les inondations qui ont entraîné des morts et de lourds dégâts matériels.

Veuillez agréer, Excellence Monsieur le Président de la République, l’expression de ma très haute considération ».

Fait à Lomé, le 10 septembre 2009
Le Président National,
Me Paul Dodji APEVON