04/12/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

Marche contre le travail domestique des enfants

Pour célébrer Noël, les enfants des centres d’éveil précoce du Bureau International Catholique de l’Enfance (BICE) et les enfants de la paroisse Saint Antoine de Padoue de Hanoukopé ont organisé le 23 décembre 2002 à Lomé une marche de plaidoyer pour la lutte contre le travail domestique des enfants.

Cette marche, à travers les rues de Lomé, a mobilisé de nombreux enfants qui ont pris la parole au nom de leurs semblables soumis à la domesticité. Ils veulent briser la loi du silence qui confine ces enfants dans l’une des formes les plus abusives et les plus inadmissibles de l’exploitation des enfants, l’ esclavage moderne. Oubliés de tous, privés de leur enfance, coupés des liens qui les rattachent à leur famille, dépourvus du droit à l’éducation, les enfants domestiques ont besoin de notre attention. Par cette marche, ils ont tenté de redonner au maximum d’enfants leur enfance, leur liberté, le sourire : « nous nous adressons spécialement à toutes les familles qui emploient des enfants travailleurs domestiques au Togo afin que chacun ait un regard d’amour, un geste d’amour pour tous ces enfants». Ils ont voulu, par la même occasion, souhaiter « joyeux Noël à tous ». Les revendications des enfants sont de respecter l’âge légal d’accès à l’emploi, l’horaire de travail journalier, la dignité de l’être humain et de cesser les chatiments corporels. A l’heure où des associations donnent la parole aux enfants pour imposer ces revendications auprès des autorités publiques et politiques, c’est un Noël de plus que beaucoup d’entre eux ne connaîtront pas.

La fête de Noël symbolise pour beaucoup d’enfants de par le monde un moment privilégié de joie et d’allégresse. Malheureusement beaucoup parmi eux n’ont pas la chance d’avoir un moment de répit, ils endurent en silence des souffrances physiques et psychologiques dues à l’avidité et au manque de scrupule des adultes.

La rédaction