28/06/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

La presse togolaise du 24 au 28/03/03

MOTION D’INFORMATION du 24/03/03, propose un poème à Ange-Félix Patassé, le président centrafricain réfugié depuis le 21 mars au Togo. Ce poème est intitulé « Pas Assez ! Un ange Passa ! ! ! » « Que sont devenus les soldats de la garde présidentielle ? Les Pauvres ! Plus vite que d’habiles gazelles Ils ont fui vers les vertes et vierges profondeurs. De la foret ou vers le fleuve, transis de frayeur Que sont devenus les puissants barons et dignitaires ? Tel le vent, tel les nuages, ils ont disparu dans la nature Sans parole, sans cri, sans aucuns commentaires Que pensent-ils encore de l’angélique dictature ? Phénix-Ange, le rodomont, le matador et fier maître Trop bavard, trop vantard, trop sur de lui A renoncé malgré lui à l’immortel sceptre En moins d’une journée, le monarque a perdu la partie Une leçon magistrale pour tous les dictateurs Formés à l’école du mensonge et de la terreur »

AKEKLE du 24/03/03, parle de l’exclusion d’un militant du RPT pour avoir rencontré l’ex Premier Ministre Agbéyomé Kodjo : « Aujourd’hui c’est au tour du Délégué Général de la JRPT qui est relevé de la tête de la Jeunesse du Rassemblement du Peuple Togolais au motif d’avoir pris contact avec Agbéyomé en Europe. Agbéyomé est devenu une peste. Le RPT fait sa toilette. Dis-moi qui tu rencontre je te dirai qui tu es. Désormais le bon militant du RPT doit éviter au maximum d’approcher Agbéyomé ».

L’EVENEMENT du 26/03/03, s’interroge : « Messieurs, est-il l’heure de déclarer les candidatures ? L’heure est-elle réellement aux tractations autour des candidatures ? Si l’objectif principal et unique de chaque leader est l’éradication de la quadragénaire dictature, là le principal but visé est la délivrance du peuple togolais des tentacules de l’hydre, alors nous pensons qu’il n’est pas trop tard pour le faire, peut-être qu’il n’est même pas temps de le faire. »

CROCODILE du 27/03/03, repose la question de la candidature ou non d’Eyadema à la présidentielle de 2003 : « entre boire sa honte jusqu’à la lie ou se montrer digne, le dilemme du général est grand. Lorsqu’au delà de l’aspect juridique et de la parole donnée, le général veut toujours rempiler il revient à fa ire un exercice d’équilibrage qui appelle à l’organisation consensuelle des élections, le refus de l’exclusion et la garantie que les résultats du scrutin ne seront pas détournés comme ce fut le cas en 1998. C’est le mieux qui peut arriver au Togo si Eyadema se décidait à respecter la loi et sa parole. »

REPORTER du 28/03/03, revient sur la candidature unique de l’opposition « la raison et le bon sens voudront que d’ores et déjà, le candidat unique de l’opposition soit connu ou du moins en phase de l’être. cela contribuera à cultiver, à sensibiliser, à informer et à mobiliser la population des préfectures, la diaspora et la communauté internationale autour dudit candidat et de la stratégie électorale de l’opposition. Cela permettra à cette opposition de clarifier le débat en vue d’entreprendre le reste des démarches électorales de façon beaucoup plus sereine, plus précise et plus responsable. Cela cultiverait dans les comportements des uns et des autres, une détermination à faire en sorte que le candidat unique s’impose à tous ».

La rédaction letogolais.com