08/12/2022

Les actualités et informations générales sur le Togo

La presse togolaise du 28/10 au 03/11/02

Large commentaire, des résultats des législatives du 27 octobre 2002, des prises de position de la CFD, et de la médiation de la CEDAO menée par le président Togolais entre les belligérants du conflit ivoirien.

LE COMBAT DU PEUPLE se félicite également de la naissance, le 25 octobre 2002, de la Coalition des Forces Démocratiques composée de 9 partis politiques (ADDI, CAR, CDPA, CDPA-BT, CPP, PDR, PSR, UDS-Togo, et UFC) et du courant des Réformateurs. Et cite : » L’objectif prioritaire de la Coalition des Forces Démocratiques est la fin du système RPT et le départ du chef de l’Etat, au plus tard en 2003, conformément aux dispositions de la Constitution togolaise.  »

LA TRIBUNE DU PEUPLE du 30/10/02 décrit le « Pot pourri des législatives anticipées 2002 : vote extorqué, menaces contre les citoyens, observateurs postiches ; exemple dans le Zio, le maire Kossi Loglo a placardé des circulaires attentatoires ». Le journal publie en fac similé deux notes circulaires signées du maire de Tsévié et placardées sur les murs de la ville: « il est porté à la connaissance de toute la population de la ville de Tsévié qu’à compter du lundi 28/10/02, toute demande d’autorisation à la mairie est subordonnée à la présentation de la carte d’électeur estampillée ‘’A VOTE’’ et d’une carte d’identification… ».

TOGO PRESSE du 28/10/02, annonçait déjà les résultats du lendemain: « élections législatives anticipées : dans de très bonnes conditions, une participation massive». Dans son édition du mercredi il titrait à sa Une : « Eyadema balise les voies de la paix ivoirienne » et le lendemain : « le président Eyadema ouvre les négociations directes entre les protagonistes de la crise ivoirienne ».

CROCODILE du jeudi 31 octobre publie la réaction de la diplomatie américaine sur les élections: « Les Etats-Unis expriment leur regret ; malgré l’absence d’enjeu, des fraudes et irrégularités ont émaillé le scrutin du 27 octobre ». Et au sujet de « Eyadema, Gbagbo, les rebelles et la paix en Côte d’Ivoire », l’auteur de l’article dit que « l’atmosphère en Côte-d’Ivoire actuellement est électrique. Pour sortir de l’ornière par des négociations togolaises, l’attention des protagonistes doit être portée sur le fait que la Côte-d’Ivoire est une nation une. L’ethnocentrisme ou le racisme et le barbarisme doivent laisser place au nationalisme et à l’humanisme ».

LE REGARD revient sur la défection d’un des membres du Comité des 7 magistrats chargé d’organiser les législatives et qui s’est réfugié au Bénin: « Pour ne pas cautionner la mascarade, le Juge Kpomégbé Kokou a quitté le C7 avant le scrutin ».

L’EVENEMENT résume les « séries d’actions au sein de l’opposition, la CFD dénie au Général Eyadema sa médiation dans la crise ivoirienne ».

La rédaction